Les Nouvelles [Archives CTVM]

Retranscription du discours de James Moore
ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles,
à la conférence Prime Time in Ottawa
organisée par la Canadian Media Production Association (CMPA)

Comme ça sent les élections au Fédéral, le ministre James Moore en a profité pour faire le bilan des cinq années du gouvernement Harper en Culture. Et naturellement, le bilan est des plus positifs. Jamais, en effet, la Culture ne se sera mieux portée au Canada que depuis l’arrivée du gouvernement Harper ! Le ministre ne fait cependant pas mention des coupures drastiques en Culture effectuées par son gouvernement ; coupures qui ont complètement discrédité les Conservateurs au Québec à la veille des dernières élections, avec les résultats (rassurants) que l’on a connus. Il faut dire que ces coupures ont été l’oeuvre de Bev Oda dont on sait maintenant l’immense capacité à dire NON. James Moore a dû redonner un peu de crédibilité à son ministère auprès des créateurs et des artisans des industries culturelles. On constatera à la lecture de ce discours que la Culture, pour le ministre James Moore, est avant tout Canadienne et anglaise, vient de préférence de l’Ouest, et passe par les nouveaux médias dans les meilleurs des cas. Pour ce qui est de la Culture au Québec, si elle a survécu pendant ces cinq dernières années, c’est grâce à l’appui indéfectible du gouvernement Charest et de sa ministre Christine St-Pierre. Il faut quand même le rappeler.
[20-02-2011 18:25]